A la UneActualités

UT-FED : Travailler au renforcement du leadership féminin

151views

La promotion du genre à travers le renforcement du leadership féminin est prise en compte dans la coopération entre le Bénin et l’Union européenne. Sur le 11ème Fonds européen de développement (FED), l’égalité du genre est l’une des thématiques transversales notamment du Programme RePaSOC, Renforcement et Participation de la Société civiledont l’objectif spécifique est de soutenir et d’accroitre la participation citoyenne dans la gouvernance de l’action publique, en particulier dans les secteurs clés prioritaires de la coopération UE-Bénin avec une approche promouvant l’égalité du genre. Quelques initiatives portées par des organisations de la société civile témoignent de cette approche de promotion du Genre à travers divers projets :

Le réseau Social Watch Bénin a été financé pour mettre en œuvre le projet « Renforcement du leadership politique des femmes et des jeunes au Bénin ». Il a été élaboré une charte d’équité hommes/femmes en politique au Bénin pour le positionnement des femmes. Même-si les résultats sur ce volet n’ont pas été encore à la hauteur des efforts fournis, il y a eu un déclic. Le plaidoyer continue. Des leaders femmes sont appuyées pour renforcer leurs paires à se positionner en politique. Au-delà de ce résultat, des groupements de femmes ont été appuyés. Le réseau a fait don d’équipements de travail aux groupements de femmes chargés de transformer les produits locaux dans la commune de Kalalé afin de renforcer leurs capacités techniques (équipements, formation à l’utilisation de ces équipements, renforcement des capacités). Le même projet a eu aussi un volet de campagne orientée vers les universités pour que les violences basées sur le genre soient dénoncées sur des plateformes en direction des pouvoirs publics.

Le Projet d’Appui à l’Autonomisation Economique des Femmes Mareyeuses dans la commune d’Ifangni (PAAEFMI) piloté par l’Association pour la promotion animale et des initiatives de fermes (Aspaif-Ong) a impacté directement 180 femmes mareyeuses des six arrondissements d’Ifangni. Elles ont pu grâce à ce projet, améliorer leur technique de fumage de poissons. Elles utilisent désormais une technique moderne baptisée Fours Ftt-Thiaroye qui leur permet de réaliser une production intensive en un temps record avec des produits de bonne qualité et hygiéniques.

A Savalou, les femmes de la filière riz ont été appuyées grâce à un projet spécifique dénommé : Projet Renforcement du tissu économique local porté par l’ONG PEH Bénin. Ce projet contribue à l’autonomisation économique de la femme rurale dans la commune de Savalou par l’amélioration de la production, la transformation et la commercialisation du riz au niveau local. Le projet a pris en compte les femmes membres de 20 groupements de la commune pour accroître de 20% au moins leur revenu. Leur participation au développement local par la promotion de la « micro-agriculture » a été renforcée.

Le « projet d’appui à l’insertion des jeunes des villes périurbaines de Porto-Novo dans l’entrepreneuriat agricole et les emplois verts » mis en œuvre par l’ONG IDID en partenariat avec l’ONG AGROMEC dans les communes d’Adjarra, Missérété et Avrankou  conduit les jeunes de la formation jusqu’à l’appui en matériel pour l’installation en passant par l’élaboration de plan d’affaires et la recherche de financement. Au terme des premières séries de formation, 30 jeunes dont 50% de femmes ont été accompagnés dans l’élaboration de leurs plans d’affaires, l’installation de leurs unités de production agricole et ateliers d’artisanats verts.

Le soutien technique et financier apporté à ces différentes initiatives marque la possibilité de développer des moyens de subsistance autonome pour ces femmes en leur permettant de participer au développement socio-économique de leur commune et du pays en général.

Sur un autre registre, l’UT FED a également travaillé à la mobilisation de ressources tant sur le volet sanitaire que sur le volet socioéconomique de la lutte contre la pandémie de la COVID-19 en appuyant les ministères sectoriels dans le but de contribuer à construire « un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ».

Laissez un commentaire